Actualités

Subscribe to canal de noticias Actualités Actualités
Building Peace in the Minds of Men and Women
Actualizado: hace 1 hora 24 mins

La Directrice générale déplore la mort du journaliste Ricardo Monlui Cabrera au Mexique

Mar, 21/03/2017 - 16:06

[Translate to francais:] <h1 id="page-title">
</h1>

Exploiter les nouvelles technologies pour améliorer la qualité de l’éducation

Mié, 15/03/2017 - 12:17

Le groupe de travail s’est réuni dans la Région administrative spéciale de Hong Kong (Chine), avec la participation du Président de la République du Rwanda, S. E. M. Paul Kagame, du Président de la Fondation Carlos Slim, M. Carlos Slim Helú, représenté par M. Carlos Jarque, et du Secrétaire général de l’Union internationale des télécommunications, M. Houlin Zhao.

« La révolution numérique doit être une révolution du développement pour tous. Cela signifie qu’il faut élargir l’accès aux TIC et au haut débit. Cela signifie qu’il faut également s’assurer que chaque individu, fille ou garçon, femme ou homme, dispose des compétences nécessaires pour tirer le meilleur profit des nouvelles technologies », a déclaré la Directrice générale.

 « Notre objectif est d’édifier des sociétés du savoir inclusives, où chacun participe et toutes les voix sont entendues », a-t-elle souligné.

John Galvin a rappelé l’importance du leadership pour mener à bien la révolution numérique dans l’éducation – dans les politiques, dans les écoles, à l’intérieur et à l’extérieur des salles de classe, avec et pour les étudiants.

« Je crois que notre point de départ est clair : l’éducation est un droit humain indispensable à la dignité et à l’autonomisation, ainsi qu’un vecteur de changement pour les sociétés et les économies », a ajouté Irina Bokova.

Elle a souligné que les nouvelles technologies pouvaient être un moteur essentiel pour la mise en œuvre du Programme de développement durable à l'horizon 2030, notamment de l’Objectif de développement durable 4 : assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie d’ici à 2030.

Évoquant les prochaines étapes nécessaires pour y parvenir, la Directrice générale a expliqué que le groupe de travail s’employait principalement à identifier les compétences numériques utiles pour les sociétés d’aujourd’hui et de demain et à définir comment les politiques publiques peuvent contribuer au mieux à mettre en œuvre ce Programme, par le biais de nouvelles stratégies éducatives, de nouvelles méthodes au sein du secteur de l’éducation et de nouveaux partenariats.

« Dans cet esprit, je pense que le recueil que nous préparons ouvrira de nouvelles perspectives non seulement pour l’éducation, mais également pour les sociétés dans leur ensemble », a déclaré la Directrice générale.

Créée en 2010, la Commission « Le large bande au service du développement durable » est composée de plus de 50 dirigeants issus de divers organismes publics et secteurs de l’industrie. Elle s’emploie à soutenir activement des pays, des experts des Nations Unies et des ONG, et à tirer pleinement parti du potentiel des TIC pour mener des stratégies nationales en lien avec les Objectifs de développement durable dans des domaines clés tels que l’éducation, les services de santé, l’égalité des genres et la gestion de l’environnement.

Lancement du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 2017

Vie, 27/01/2017 - 16:57

Créé en 1997 par le Conseil exécutif de l'UNESCO, le Prix mondial de la liberté de la presse est destiné à distinguer une personne, une organisation ou une institution qui a contribué d’une manière notable à la défense et/ou à la promotion de la liberté de la presse où que ce soit dans le monde, surtout si pour cela elle a pris des risques.

Doté d’un montant de 25 000 USD, le prix est décerné tous les ans lors d’une cérémonie officielle à l’occasion de la conférence de la Journée mondiale de la liberté de la presse, le 3 mai.

La Journée mondiale de la liberté de la presse 2017 aura lieu à Djakarta, Indonésie, le 3 mai 2017.

Le Prix est financé par les Fondations Cano (Colombie) et Helsingin Sanomat (Finlande).

Présentation des candidatures :

Pour proposer des candidats, veuillez envoyer le formulaire dûment rempli en anglais ou en français, avant le 15 février 2017, par courrier normal ou électronique à :

UNESCO
Division de la liberté d’expression, de la démocratie et de la paix
1, rue Miollis
75732 Paris cedex 15
France
Tel: 33.1.45.68.42.12
Fax: 33.1.45.68.55.84
E-mail: s.coudray(at)unesco.org

Appel à propositions : Définir les indicateurs de l’universalité de l’Internet

Lun, 23/01/2017 - 15:59

Suite à l’adoption par l’UNESCO du document final de la conférence « InterCONNECTer les ensembles » en 2015, qui est sa nouvelle approche des questions liées à Internet, et le succès du développement et de l’application des indicateurs de développement des médias du PIDC, l’UNESCO est heureuse d’annoncer le lancement d’un nouveau projet : « Définir les indicateurs de l’universalité de l’Internet ». Ce projet a pour objectif de mettre au point des indicateurs appropriés de l’Internet permettant aux différents acteurs de développer leur capacité à évaluer le développement de l’Internet, élargir le consensus international et favoriser la démocratie en ligne et les droits humains via des sociétés du savoir engagées dans le développement durable. Cette étude reposera sur le concept d’universalité de l’Internet de l’UNESCO, en tant que cadre assurant la promotion d’un Internet fondé sur les Droits humains et les principes d’Ouverture, d’Accessibilité et de participation de Multiples acteurs (résumé par le sigle D.O.A.M.).

Pour ce nouveau projet, l’UNESCO lance cet appel à propositions pour obtenir les résultats et effectuer les autres actions connexes sur une période d’un an, d’avril 2017 à avril 2018.

Résultats : Développer et finaliser un ensemble complet d’indicateurs de l’universalité de l’Internet à travers une consultation mondiale multipartite en ligne et hors ligne.

Les objectifs spécifiques sont les suivants :

1.     Développer et finaliser un ensemble complet d’indicateurs et de sous-indicateurs de l’universalité de l’Internet conformes aux normes internationales des droits humains et dans le cadre du concept d’universalité de l’Internet, qui puissent s’appliquer de manière réaliste et pratique à tous les pays quel que soit leur niveau de développement statistique.

2.     Planifier et diriger un processus de consultation mondial et régional avec des groupes multipartites, pour contribuer au projet et à l’élaboration des indicateurs de l’universalité de l’Internet, comprenant des consultations hors ligne et des outils en ligne grâce à la création et la maintenance d’une plate-forme en ligne/site web avec un accès multilingue.

Le document final définissant les indicateurs devra se présenter sous la forme d’un document en anglais de 100 pages standard maximum (320 mots minimum par page) sans compter les annexes et la bibliographie, ainsi qu’un projet de plate-forme en ligne/site web sur les indicateurs de l’universalité de l’Internet avec le nom de domaine de l’UNESCO et sur le serveur de l’Organisation.

Un document de travail des résultats sera présenté sur la plate-forme en ligne/site web du projet (qui sera créé dans le cadre de ce projet pour la consultation) et la version finale fera probablement l’objet d’une publication de l’UNESCO. Si le budget le permet, la publication sera traduite dans 4-6 langues officielles des Nations Unies, pour informer les 195 Etats membres de l’UNESCO et d’autres décideurs internationaux sur la politique liée à l’Internet.

Chaque candidature doit comporter : une description détaillée de la méthodologie de recherche, un plan détaillé de la consultation multipartite, une stratégie pour la création d’une plate-forme en ligne/site web, une définition préliminaire de 5 catégories d’indicateurs, un plan de travail, un calendrier, une description de l’équipe avec des CV et le financement requis en dollars USD avec une ventilation du budget montrant, le cas échéant, une échelle minimum et maximum de mise en œuvre.

Par conséquent, l’UNESCO invite les chercheurs, institutions, groupes de recherche, entités et organisations intéressés à envoyer leurs propositions, conformément aux termes généraux de référence, par courrier électronique à internetstudy(at)unesco.org. La date limite d’envoi des candidatures est le 28 février 2017, avant midi (HNEC).

Pour faciliter le suivi et le traitement des courriels, veuillez indiquer en objet l’intitulé « Proposal for Defining Internet Universality Indicators ».

Il est important de signaler que l’UNESCO a commandé une recherche préliminaire sur les indicateurs de l’Internet qui doit servir de base pour développer les résultats du projet. Ce document préliminaire sera fourni aux candidats intéressés sur simple demande à la même adresse électronique : internetstudy(at)unesco.org

Un accusé de réception des candidatures sera envoyé mais SEULES les organisations choisies seront informées de la suite de la procédure.

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter Mme Xianhong Hu et M. Josselyn Guillarmou.

Veuillez consulter les termes généraux de référence ici.

Documents de référence et liens :

Páginas